jeudi 2 février 2012

La relationnalité à l’œuvre

par Pierre Escaffre
« La pensée est une action, elle consiste en une relation. »
      Charles Sanders Pierce
Convergence pragmatique

Le pragmatisme ici est à considérer en son sens étymologique et philosophique, pas dans son acception courante d’attitude utilitariste s’accommodant de tout principe avec opportunisme.

L’aptitude à délimiter un sous-système quantique de l’Univers considéré dans son ensemble est la première des prérogatives de l’observateur-expérimentateur. C’est même à travers cette capacité à "isoler un sous-ensemble de l’ensemble" qu’il s’affirme en tant que tel.
En effet, une fois que cet acte a été accompli, tout le reste de l’expérimentation y compris le maniement du formalisme mathématique et, bien entendu, la mesure elle-même ne sert plus qu’à vérifier la pertinence ou non du découpage initial arbitrairement effectué. Il ne s’agit pas là d’expliquer le tout par la partie. Il est juste question de retenir l’idée que c’est l’observateur qui distingue en conscience « l’état » qui lui paraît approprié pour procéder à l’expérience.

D’aucuns diraient "for all practical purposes", d’autres au contraire préfèreraient parler de choisir leurs a priori théoriques. Que le cadre général soit réaliste ou non, cela importe peu, ce qui compte avant tout, c’est ce qui le précède immédiatement, à savoir, l’intention manifestée de manière concrète par l’observateur de tailler dans le vif plutôt que de rester passif. L’action n’a pas à reposer sur un argumentaire à son tour appuyé sur de prétendus "faits de la matière", il suffit de la faire. Et quand elle est faite, alors pour le coup, ça devient vraiment un fait.

Ainsi, ce que chacun perçoit n’est que ce qu’il construit, sans la moindre limite car il est tout puissant et tout lui est permis, mais cela exclusivement dans son référentiel. Or où est l’intérêt d’une conception aboutie si elle doit rester en potentialité ? Il faut donc parvenir à décrire les opérations de génération afin de convenir d’une approche consensuelle.

L’intersubjectivité, est actuellement le terme utilisé pour dire la relationnalité. Or il n’y a pas de raison d’enseigner aux humains ce qu’ils savent déjà. Il n’y a qu’à le réaliser ! Nous vivons ce que nous créons, et l’illusion d’un monde tel qu’il s’offrirait à notre commune observation est vouée à disparaître. Les acteurs d’opéra* ont signé la fin de cette aberration.

L’humanité change d’ère.

[* Se reporter à l’article du 21 décembre 2011 intitulé « Suite de l’histoire ».]
------

Aucun commentaire:

- CNRS actualités : Physique 1

- CNRS actualités : Physique 2

Contact - Remarques - Échanges - Avis - Informations

  Envoyer un courrier électronique à l’adresse suivante : trilectique@orange.fr 
Merci également de bien vouloir signaler tout lien défectueux.